En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous assurant une utilisation optimale de notre site internet. Pour en savoir plus consultez notre Politiques de données personnelles.

Fermer

Pour sauvegarder vos favoris,
connectez-vous ou créez votre espace personnel

Créez votre compte Connectez-vous

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce favoris ?

Four : nettoyage pyrolyse, catalyse, hydrolyse, quelle est la différence ?

Lors de l’achat d’un nouveau four, saurez-vous répondre à la question : four pyrolyse, catalyse ou hydrolyse (vapeur) ? Non ? Vous n’êtes pas seul(e) dans ce cas ! Pourtant, c’est une question importante même si sa réponse ne déterminera pas à elle seule votre choix. Pyrolyse, catalyse, hydrolyse sont les 3 principaux modes de nettoyage existants pour les fours. Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Ci-dessous, quelques explications et conseils d’experts en électroménager pour vous aider à choisir le four le mieux adapté à vos exigences. 

 

Le four pyrolyse

Le nettoyage pyrolyse est automatique : le four est autonettoyant. 
Son principe : Toutes les salissures sont éliminées, même les plus difficiles d’accès, brûlées par la montée en température du four à 500°C. 
La durée d’un nettoyage par pyrolyse dépend du choix de cycle programmé.
Ses avantages :
Nettoyage parfait. Ce mode de nettoyage est le plus complet car il élimine les graisses ET les sucres.
Facile. Après une pyrolyse, il suffit d’ôter avec un chiffon humide, une fine couche de cendre résiduelle de la combustion des salissures. Le four est impeccable.
Sécurisé. La température des portes dites « froides » est maintenue en dessous de 60°C environ pendant la pyrolyse et 30°C lors d'une cuisson à 200°C. La porte du four reste verrouillée jusqu’à ce que l’enceinte se soit refroidie. Les risques de brûlures sont ainsi très limités.
Un ventilateur de refroidissement et une isolation renforcée protègent les meubles de votre cuisine.
Économique. 
Vous pouvez différer le départ de la pyrolyse pour profiter du tarif heures creuses, ou enchaîner le cycle de pyrolyse après la cuisson en profitant de la chaleur du four, ou adapter le programme en fonction du degré de salissure du four et ainsi économiser de l’énergie.
Ses inconvénients :
Ce type de four est, à l’achat, plus cher qu’un modèle catalyse. Sa méthode de chauffe exige une isolation et une résistance plus importantes que les autres fours, d’où son prix élevé.

 

Le four catalyse 

 

Le nettoyage par catalyse : un four auto-dégraissant.
Son principe : Il faut savoir que l’on reconnaît un four catalyse à ses parois intérieures poreuses et rugueuses au toucher. Ce type de parois absorbe les graisses de cuisson. La catalyse détruit les projections de graisse par oxydation pendant la cuisson des plats au-dessus de 200°C. 
Ses avantages :
Malin et rapide. La catalyse peut aussi s’effectuer par la mise en marche du four au maximum de sa température pendant 10 à 15 minutes après chaque utilisation.
Économique. Le four catalyse coûte moins cher à l’achat qu’un four pyrolyse.
Ses inconvénients :
Il nécessite un nettoyage manuel complémentaire. Vous devez finir de nettoyer votre four catalyse à l’aide d’une éponge et d’un produit vaisselle dégraissant. Le sucre n’est pas réduit en cendres comme avec la pyrolyse. Le résultat du nettoyage est nettement inférieur. Les parois catalytiques ont une durée de vie limitée : environ 5 ans selon l’usage, elles doivent alors être changées. L’utilisation de papier aluminium, de produits abrasifs ou décapants abîme définitivement votre four catalyse.

 

 

Le four hydrolyse

 

Le nettoyage vapeur ou hydrolyse est une aide au nettoyage simple, rapide et écologique. 
Son principe :
L’hydrolyse est un procédé simple basé sur l’effet « bain de vapeur » alliant évaporation et condensation : les salissures se ramollissent puis se décollent, facilitant le nettoyage du four. Il suffit de verser 40 cl d’eau et quelques gouttes de liquide vaisselle sur la sole de votre four et de programmer l’hydrolyse. 
Ses avantages :
Simple. Laissez agir 30 min. Les salissures s’ôtent en frottant à l’aide d’une éponge ou d’un chiffon. 
Économique et écologique. L’hydrolyse ne consomme que très peu d’énergie.
Ses inconvénients :
Il est conseillé de nettoyer le four après chaque utilisation

 

À retenir :

Le four pyrolyse est plus simple et efficace que le four catalyse, mais demande un investissement de départ plus important. 
Le four catalyse conviendra à ceux qui cuisinent peu de pâtisserie puisqu’il n’absorbe pas les sucres. Il ne faut pas s’attendre à un nettoyage au résultat impeccable. 
Le four hydrolyse consomme peu d’énergie et est écologique. 
Le mode de nettoyage n’est pas forcément le point décisif d’achat dans le choix d’un four, il faut  prioriser le type de chaleur qui permet homogénéité et maîtrise de la cuisson.